Nos victoires

Mission

Le RAPLIQ est un organisme panquébécois voué à la défense et promotion des droits des personnes en situation de handicap et visant l’éradication de la discrimination souvent faite à notre égard.

Mandats

Depuis sa fondation en décembre 2009, le RAPLIQ travaille sur deux grands aspects :

  • La promotion des droits (rejoignant dans la plupart des cas la défense collective des droits)
  • La défense des droits (tant la collective que l’individuelle, selon la demande)

Défense individuelle

C’est le sous-aspect dont nous vous faisons part sous cet onglet.

D’entrée de jeu, nous voulons établir que les officiers du RAPLIQ ne sont pas des avocats et ne veulent pas non plus, en aucun cas, s’approprier ce rôle.

Nous ne donnons pas d’avis juridiques, ni aucune opinion ou conseil.

Nous sommes des militant.es passionné.es de justice sociale et du respect de nos droits les plus fondamentaux.

Au fil des ans, le RAPLIQ a d’abord pu bénéficier de l’expérience de ses officiers et officières dans certaines situation de discrimination. Elles/ils ont décidé de ne pas accepter l’inacceptable, ont porté leurs doléances devant la Commission canadienne des droits de la personne (CCDP) ou la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ).

De fil en aiguille, la rumeur s’est répandue, des demandes d’assistance ont été formulées au RAPLIQ qui, au fil des ans, a développé une certaine expertise non négligeable et devient alors agent de changement auprès des personnes en situation de handicap en rédigeant leurs plaintes selon les faits rapportés et déposent leurs doléances devant une des deux grandes instances désignées pour régler ces litiges.

Ce sont de ces cas que nous voulons vous partager.

Depuis sa fondation, le RAPLIQ a aidé des centaines de personnes handicapées à revendiquer leurs droits, à les faire respecter et à ce qu’ils soient maintenus.

Au 31 mars 2020, le nombre de plaintes reçues au RAPLIQ doit avoisiner les 2,000 environ. Cependant, nous n’avons tenu le registre que pour celles déposées devant les deux grandes Commissions, ce qui porte ce nombre à 875. De ce nombre près de 50% ont été réglé à l’étape de la lettre ou mise en demeure précédant le dépôt de la plainte.

Pour les autres qui totalisent 1125 plaintes, nous ne pourrons malheureusement pas toutes les décrire ci-dessous, puisque la majorité d’entre elles, ont demandé dans l’entente survenue entre le mis en cause et le/la plaignant.e qu’il y ait expressément une clause d’absolue confidentialité.

En savoir plus sur nos victoires

Pour voir le détail de chacune de nos victoires :